prodVerrVerresatine1

Les produits verriers

Le verre saphir

Le Saphir ou corindon cristallin est, à la différence de la pierre précieuse dont il tire son nom, fabriqué artificiellement.

Ainsi, le saphir est généralement produit en cristallisant à très haute température et pression de la poudre d’oxyde d’aluminium (Al2O3).

Mais il existe aussi différents process de développement des cristaux de saphir, dont les plus utilisées sont ISM (poly-cristallin), KY, HEM EFG et CZ (Monocristallin).

Avantages :

 Très bonne transmission dans la plage UV – proche IR.

Incroyablement plus résistant que d’autres verres optiques (choc thermiques, chimiques, mécaniques).

Très résistant aux éraflures et à l’abrasion (9 sur l’échelle de dureté de Mohs, juste en dessous du diamant).

Température de fusion très élevée.

Applications :

Capteur photo.

Horlogerie : glace de montre (uniquement rayable par le diamant).

Vitres de scanner : souvent sujettes aux éraflures.

Vitres de téléphone : Utiliser pour les lecteurs d’empreintes digitales, les smartphones, les appareils photo et certaines montres.

Fenêtres devant résister aux fortes températures ou pression : applications laser.

Inconvénients :
Sa grande dureté en fait une matière difficile à usiner, ce qui limite donc les formes complexes.

Téléchargez notre fiche technique : FICHE_VERRE_SAPHIR.pdf

Le verre bombé

Les verres bombés sont des verres qui ont été courbés par un procédé de chauffage ou qui a été usiné à froid.

Il existe plusieurs méthodes de fabrication pour réaliser un verre bombé :

Fusing ou thermoformage : on utilise un verre que l’on va réchauffer progressivement dans un four. Une fois la température de ramollissement atteint, le verre vient épouser grâce à la force gravitationnelle, un moule convexe ou concave.
Découpe de tubes ou ballons : selon les dimensions souhaitées par le client, nous pouvons découper des portions de tubes allant de 9 mm à 465mm de diamètre et des portions de ballons de 85 mm à 420 mm.
Moulage (ou moulé pressé) : procédé utilisé pour des formes plus complexes ne pouvant pas être obtenues par thermoformage ou pour des pièces de fortes épaisseurs.
Usinage.

 

Applications :

Caméras, lentilles.
Ecrans de protection (dôme pour caméras, vitrines, luminaires….).
Horlogerie.
 Aquariums.

 

Avantages du verre bombé :

Selon la ou les applications, les dimensions et les finitions, il existe plusieurs possibilités de fabrication.

 

Inconvénients du verre bombé :

Nécessite de l’outillage (gabarits, moules…) pour la fabrication.

 

Les Types de verres pouvant être bombés :
Verre Borosilicate, Verre Sodocalcique, Quartz, Verre optique, Cristal.

 

Téléchargez notre fiche technique : FICHE_VERRE_BOMBÉ.pdf

Le verre feuilleté

Le verre feuilleté est composé de 2 ou plusieurs verres simples (recuits ou trempés).

Ces plaques sont collées entre elles par l’interposition d’un ou plusieurs films de Butyral de Polyvinyle (PVB).

Suite à un choc, le verre feuilleté constitue une barrière protectrice.

 

Applications :

Dalles de planchers, marches d’escaliers, gardes corps
 Automobile
La protection des bâtiments: protection anti-effractions, anti-balles, anti-explosions
Portes de machines industrielles
Protection d’écrans d’affichages et publicités
Protections d’œuvre d’art
Les parois coupe feu ou les pare-flammes

 

Avantages du verre feuilleté :

En cas de bris, il permet d’absorber une quantité de l’énergie du choc. Le film PVB empêche aussi les éclats de se décoller, permettant ainsi d’assurer une protection résiduelle avant le remplacement de la pièce endommagée.

Il améliore aussi l’acoustique en atténuant certaines fréquences. Il peut être transparent, coloré ou dépoli.

Très bonne protection contre les rayons UV.

 

Inconvénients du verre feuilleté :
Difficile à découper et à percer

 

Nous vous le proposons sous forme de :

Disques et plaques.

 

Téléchargez notre fiche technique : FICHE_VERRE_FEUILLETÉ.pdf

Le verre trempé

On appelle verre trempé (ou verre securit), un verre ayant reçu un refroidissement homogène rapide après avoir été chauffé à son point de ramollissement (entre 500° et 700°) selon le type de verre utilisé.
Le verre trempé assure une résistance accrue aux chocs mécaniques, ainsi qu’une bonne résistance à la flexion et aux chocs thermiques. En cas de contraintes excessives, le verre se brise en petits morceaux, ce qui diminue les risques de blessures et de coupures.

 

Applications :

vitres pour matériels roulants,
vitrage de protection pour machines industrielles, anti-effractions, façades immeubles, mobiliers.
Luminaire, boitiers anti déflagrant, hublots,
Combiné à un feuilletage, le verre trempé peut être utilisé pour des applications nécessitant le respect de certaines normes de sécurité.

 

Avantages du verre trempé :

Coût peu élevé, facile à mettre en oeuvre, possibilités de sablage et de sérigraphie.

 

Inconvénients du verre trempé :
Une fois trempé, il n’est plus possible de travailler le verre (le percer ou le découper)

 

Données techniques :
En moyenne les valeurs théoriques des propriétés mécaniques du verre sont multipliées par 3 à 5 par rapport à un verre non trempé.

 

Nous vous le proposons sous forme de :

Plaques, disques, verre bombé (avant trempe), feuilleté ou multi-feuilleté, double vitrage.

 

Téléchargez notre fiche technique : FICHE_VERRE_TREMPÉ.pdf